La Masse Hystérique fait son festival #4

La Masse Hystérique c’est une association de filles – peut-être qu’il y a des mecs mais allez savoir pourquoi je n’en ai pas remarqué – qui organise des concerts dans l’agglo Nancéienne. Pour la quatrième année, elle monte un festival indoor sur deux soirs, le premier étant tourné vers la chanson française, vous m’excuserez mais j’ai zappé , et la deuxième soirée est majoritairement rock avec quelques groupes que j’ai déjà croisé et des découvertes à faire.

Ça commence avec Dirty Red Shirts, duo rock garage dans l’esprit des Black Keys époque The Big Come Up. Superbe mise en bouche pour la soirée, c’est super efficace, ils bougent dans tout les sens, malheureusement souvent dans le noir. Le guitariste chanteur finira le set torse nu et en mode Jimi Hendrix en jouant avec les dents et derrière la tête. Je suivrai ce jeune groupe avec plaisir.

Dirty Red Shirts

Rapide changement de plateau pour faire place a Last Train. Bon quand j’ai vu débarqué les gamins en panoplie rock, j’ai eu un peu peur c’est à la limite de la parodie mais heureusement quand ils démarrent ça passe. Le chanteur en fait des tonnes mais avec sa voix plus épaisse que son gabarit on se laisse embarquer dans les chansons. Rien de révolutionnaire mais la formule est efficace. Il mérite largement le titre de frontman, il saute partout, drague le public bref il assure le show. Dommage de ne pas avoir embarqué un éclairagiste qui aime la lumière parce que là même à 3200 iso et en descendant la vitesse je n’ai pas grand chose à vous présenter. ça vous fera une bonne excuse pour aller les voir, le groupe est en tournée en avril en finissant par les inouïs du Printemps de Bourges .

Last Train

Un autre duo est présent ce soir, Dead Stereo Boots. ça cogne fort, toujours dans l’esprit garage rock comme leur collègue de Dirty Red Shirts avec une légère pointe plus dansante sur certains titres. La paire est rodée et est venue avec ses copains donc comme toujours bonne esprit et rigolade au programme.

Dead Stereo Boots

Changement de style avec Mr Yaz, on quitte le rock pour le funk. On troque le gras et le fuzz contre un super groove et du synthé. Même si ce n’est pas mon style de musique préféré, c’est difficile de ne pas taper du pied, c’est entraînant très bien écrit/composé et interprété avec brio.

Mr Yaz

Il y avait un dernier groupe à se produire mais là franchement comme j’ai rien de bien à en dire, je vais m’abstenir, je dirai erreur de casting.

Borderline Case

Merci à La Masse Hystérique (Anne-Laure et Floriane) pour l’invitation et à Loris pour m’avoir bien fait marrer !

Ce live report (accompagné d’autres photos aux sels d’argent) a été publié sur Analogic
Triggerfinger, Analogic.fr

Ce contenu vous a plus ? Pour ne râter aucune mise à jour, inscrivez-vous à la newsletter.
error: merci de ne pas voler les images :)