Intrepid 4×5 Mk3 vs Wista 45 SP

Ayant participé à l’appel de fond d’Intrepid Camera pour leur mise sur le marché de la 8×10, je me suis un peu emballé et j’ai pris en même temps une 4×5. Après une longue attente, j’ai enfin reçu mon colis et ait eu la surprise d’avoir la version 3 de leur 4×5.

Le but de cet article est de décrire cette version de la chambre et de comparer son usage par rapport à une autre chambre de terrain que je possède, la Wista 45 SP.
Lire la suite de « Intrepid 4×5 Mk3 vs Wista 45 SP »

Sténopé en carton

Sténopé

Si l’hiver n’est pas très propice à la pratique photographique – ensoleillement court, aléas climatiques – cela me permet d’avoir un peu de temps pour faire du bricolage. Cet hiver, j’ai donc fabriqué mon premier sténopé. Kézaco ? en quelques mots : c’est un trou de faible diamètre qui laisse entrer la lumière et qui a la propriété de créer une image inversé, par extension c’est une boite contenant du matériel photosensible (film ou papier) d’un coté et un petit trou (le sténopé donc) de l’autre.


Sténopé

Pour des raisons pratiques, j’ai décidé de construire une boite qui me permette d’utiliser du film 120. J’ai maintenant l’habitude d’utiliser ce film et les résultats de mes développements sont homogènes, cela permet d’éliminer ce problème.

Première étape, fabriquer le sténopé, enfin le trou. Oui je sais, ce n’est pas simple. Pour cela, j’ai découpé une pièce carrée dans une canette de boisson, que j’ai aplati. Ensuite avec une simple épingle, j’ai percé un trou par pression et rotation pour avoir essayer d’avoir une perforation bien nette. Un petit coup de papier de verre pour éliminer les bavures et j’ai répéter l’opération plusieurs fois pour que ce soit bien propre. Mesure de la perforation : environ 0.3mm

Sténopé
Sténopé

Ensuite construction de la boite avec du carton. Les dimensions de la boite ont été principalement dictées par le format du film. Je voulais du 6×6 avec du film 120, donc une chambre d’environ 56x56mm. La hauteur de l’intérieur de la boite est donc égale à la taille des axes du film, la largeur correspond à la largeur des bobines plus la chambre plus les parois. Pas de difficulté particulière avec le carton, une paire de ciseaux, de la colle et un peu de papier pour faire des joints propres.

Lors d’essais d’enroulement du film je me suis rendu compte de blocage du aux mouvements des axes. J’ai donc bloqué les axes avec des vis passées au travers du carton. Afin de positionner le film correctement, j’ai fait une fenêtre inactinique avec un morceau de pellicule couleur. L’entrainement du film est fait à l’aide d’un crayon de papier taillé afin de rentrer dans l’axe de la bobine.

L’obturateur est un simple bout de gaffer devant la perforation, j’ai donc fait quelques photos de mes doigts.
Voici quelques photos réalisées avec cet appareil.

Film Kodak TriX, développé avec de l’Ilford ID-11

Kodak Brownie Box N°2

Kodak Brownie Box N°2

Je vous présent ma dernière acquisition. Un petit morceau d’histoire de la photographie.

Eastman Kodak a démocratisé la photographie par diverses inventions dont le ‘Brownie’, je laisse les plus curieux faire leurs recherche je vais pour ma part vous présenter mon appareil, le Kodak Brownie Box N°2 model F (1924-1925). C’est une déclinaison en métal qui fonctionne avec du film 120 (moyen format) et fourni des négatifs au format 6×9.

Kodak Brownie Box N°2 Model F

Pas de mise au point (hyperfocale), pas de réglage de vitesse (c’est entre 1/30 et 1/60 selon la tension du ressort de l’obturateur), l’avancement du film est manuel, il y a une fenêtre inactinique à l’arrière pour positionner la vue. 2 minuscule dépolis, un pour l’orientation portrait, l’autre pour l’orientation paysage, permettent de faire un cadrage que je qualifierais d’approximatif.

Kodak Brownie Box N°2 Model F

Cet appareil est toutefois très capable de produire des négatifs avec un bon niveau de détails avec de bonnes conditions lumineuses. S’il n’est pas vraiment adapté au portrait, c’est un appareil peu coûteux qui se prête bien à la pratique du paysage en moyen format.


brownie-Scan-130831-0003

Voici la galerie complète (cliquez pour agrandir)
[miniflickr photoset_id=72157635191353011 hover=yes ]

FED 4

j’ai acquis cet appareil sur un coup de tête pour jouer avec un télémétrique et me mettre au développement de films noir et blanc.

C’est une sorte de Leica du pauvre, de fabrication Russe.
Lire la suite de « FED 4 »

Anneau de lumière

ça fait un moment déjà que je voulais m'attaquer à la construction d'un anneau de lumière (ring light) afin d'ajouter cet accessoire à ma panoplie de lumière studio.

Un ring light a la particularité d'éclairer dans l'axe de l'objectif, réduisant les ombres. La déclinaison portative le flash annulaire (ring flash) est notamment utilisé comme lumière de complément en éclairage beauté ou pour la macro car il permet un éclairage au plus près du sujet.

Dans ce cas précis l'objectif était de construire une lumière annulaire de grande taille pour une utilisation en lumière principale pour du portrait et obtenir un reflet spéculaire caractéristique dans les yeux du sujet.

matériel :
contre plaqué 120x80 : 19 €
ampoules 15W :  12 * 5 € = 60 €
douilles E27 x 20  = 12 €
fil électrique 

outils:
1 clou
fil 
grande règle
équerre
pinces
scie sauteuse
perceuse

Pour être tout à fait honnête à la base j'avais prévu de faire une armature en fil de fer mais ça manquait singulièrement de rigidité, je me suis donc rabattu sur un portique en bois.

un peu de traçage pour commencer, après avoir trouvé le centre de la planche, j'y ai planté un clou grâce auquel, j'ai dessiné à l'aide d'une ficelle et d'un crayon un cercle de 80cm de diamètre. Ensuite le cercle intérieur d'environ 60cm de diamètre. Ensuite en prenant appuis sur le clou central et avec l'aide d'une équerre, j'ai préparer la répartition des douilles. Sur une équerre standard décole il y a 3 angles : 90°, 60°, 30°. Pour avoir une bonne densité de lumière j'ai choisi la répartition de 12 ampoules : 12 x 30° = 360°.

Ensuite pas mal de découpes, puis installation des douilles et câblage. J'ai opté pour des douilles avec 2 entrées et 2 sorties, ce qui a facilité le montage en parallèle. Au début j'avais laissé un pan de bois comme support mais au final à cause de la taille réduite, j'ai trouvé ça inutile et je l'ai enlevé pour ne garder que le cercle. et voici le montage équipé de ses 12 ampoules. Il est fixé à l'aide de 2 pinces sur 2 pieds de studio.
si des choses ne sont pas claires n'hésitez pas à me le signaler, j'enrichirai cet article. Il y a quelques exemples d'illustration dans la galerie en dessous.
error: merci de ne pas voler les images :)