Lofofora + 7 Weeks @ L’Autre Canal

Retour à mes amours de guitares saturées en ce vendredi 28 novembre. La soirée commence fort avec le groupe 7 weeks qui fait la première partie de luxe. Les limougeauds de l’écurie Klonosphère tournent pas mal et leur stoner est convaincant sur disque. J’avais raté leurs précédents passages dans la région, j’étais donc bien content de les voir. La machine à riffs fonctionne bien et si le public est timide (et clairsemé) au début du set., la montée en puissance du groupe, dont la setlist va crescendo, attire rapidement les aficionados du bar de début de soirée.

7 weeks

La salle est désormais bien chaude pour accueillir Lofofora. Je n’avais plus vu le groupe sur scène depuis fort longtemps, lors d’un concert dans une salle des fêtes à Vouziers où le groupe partagait l’affiche avec Loudblast. C’est toujours difficile de revoir un groupe que l’on a connu jeune – et un peu perdu de vu – partagé entre le plaisir des retrouvailles, des souvenirs de jeunesse et le risque d’avoir un groupe vieillissant qui se repose sur ses lauriers. Bon là, j’ai été rassuré tout de suite, dès l’entrée sur scène le groupe a envie de donner.

Lofofora

Reuno n’a rien perdu de son énergie, sautillant sur la grande scène de l’Autre Canal, échangeant avec le public et sa bande. Les textes anciens n’ont malheureusement rien perdu de leur pertinence et s’intègre parfaitement dans le set avec les chansons plus récentes. Le militantisme est toujours au cœur des textes de Lofofora : contre les inégalités, les injustices et le racisme et ce soir Reuno porte un tshirt Sea Shepherd, rajoutant donc l’écologie.

Il y a vraiment une ambiance de soirée entre copains, Reuno appelle quelqu’un dans la salle, le fils d’un pote auquel il remit un 45 tours « The Final Countdown » d’Europe, repris en cœur par la salle. Arrive la fin du set et c’est les yeux embués que Reuno annonce la reprise d’Amsterdam en hommage à Schultz (Parabellum) qui a quitté la planète en septembre.

Photos publiées initialement sur Soul Kitchen

Le live report (accompagné d’autres photos aux sels d’argent) a lui été publié sur Analogic
Lofofora, Analogic.fr

Merci à l’Autre Canal et AT(h)OME.

Ce contenu vous a plus ? Pour ne râter aucune mise à jour, inscrivez-vous à la newsletter.
error: merci de ne pas voler les images :)