Courbes ²

Quels sont les corps que l’on doit montrer et comment convient-il de les représenter ?

 

Notre espace visuel est saturé d’images stéréotypées avec des corps jeunes, minces à l’extrême, retouchés jusqu’à en perdre leur humanité.

Les corps ici sont vrais, il n’y a pas de critère d’exclusion mais l’envie de montrer une diversité de corps et les changements que celui ci peut subir au travers des événements de la vie, heureux ou malheureux, qui altèrent notre corps en même temps qu’ils forgent notre psychologie.

Lignes de front

Depuis que nous vivons dans un espace de libre circulation, les frontières, sans être supprimées, nous sont moins perceptibles. Autrefois enjeux de rapport de force, d’affirmation de souveraineté, elles sont désormais intangibles.

Ce projet cherche à questionner l’influence des frontières immatérielles sur le paysage. Mon parcours s’est situé sur l’axe est-ouest du pays des trois frontières, à la recherche de singularités sur les lignes imaginaires délimitant les Etats-nations.

La région traversée, de la plaine de Burmerange au travers du plateau du Stromberg, suivant les coteaux de la Moselle pour rejoindre les vallées fertiles, est un lieu paisible dédié à l’agriculture. Quelques indices matériels tels que les anciennes bornes frontières situées de part et d’autre de la frontière actuelle et la Chapelle de la Paix, érigée en mémoire des soldats morts pour les trois pays Allemagne, France et Luxembourg, nous rappellent un passé tourmenté.

Yaël Paris – 2014

Cette série fait parti d’un projet du collectif [Collimateurs] Trois Frontières

Montbazens

projet réalisé lors d’un séjour dans l’Aveyron, celui-ci était d’aller à la rencontre de personne en activité sur la commune et de faire des portraits posés sur leur lieu d’activité. Le parti pris était de ne pas faire de « direction » et de les laisser gérer leur posture. J’ai juste essayé de les placer dans un cadre adéquat. L’espace étant très souvent restreint, le format carré c’est imposé à moi.

J’ai beaucoup appris sur ce projet. Techniquement : composer avec la lumière des lieux, mixer la lumière naturelle et artificielle, faire une installation rapide dans un espace limité,…. mais surtout humainement : expliquer le projet, convaincre les gens d’arrêter leur activité pour poser « face caméra », composer avec les clients plus ou moins curieux…

La première réaction a toujours été: je ne sais pas posé. J’espère leur avoir donné tord.

 

Yaël Paris – 2012

error: merci de ne pas voler les images :)